icon

?

Livraison gratuite à partir de CHF 75.- Nourriture saine pour chiens d'AniSwiss.

?

Nouvelles collations en vente maintenant pour un temps limité ! Utilisez le code NEW pour 15% de réduction.

Partie 2 : L'évasion de Fippo

Fippo, le chien errant hirsute, a niché avec la jeune conductrice de bus Fadrina la veille de Noël. Mais soudain une femme apparaît qui prétend être la propriétaire de Fippo.

Cela menace-t-il d'être le prélude d'un adieu ?

Qu'est-ce que c'est ? Fadrina saute de son oreiller. Quelque chose l'a réveillée. Derrière les rideaux jaune moutarde, elle sent le premier crépuscule du jour. Les montagnes couvertes de neige sont juste en face de la maison. elle écoute Là, certainement un grognement. Le téléphone portable affiche sept heures et demie et un grand. Son cœur s'arrête : elle a dormi trop longtemps. Mince! Puis elle pousse un soupir de soulagement : c'est le Nouvel An et elle est libre.

Mais pourquoi Fippo grogne-t-il ?

Elle balance ses jambes hors du lit, marche pieds nus dans le couloir. Fipo est allongé devant la porte d'entrée, les cheveux sur la nuque sont dressés, son grognement ressemble à un grondement de tonnerre grave et en même temps menaçant qui ne cesse d'augmenter. A ce moment la sonnette retentit. Fippo se lève et aboie si fort que Fadrina tressaillit.

Visite du Nouvel An ?

Qui veut quelque chose d'elle maintenant ? A cette heure matinale du Nouvel An ? Elle porte son vieux pantalon de survêtement rouge, son t-shirt de marathon et ses cheveux somnolents rivalisent vraiment avec la coiffure hirsute de Fipo. Néanmoins, elle ouvre la porte.

"Bonjour, Mme Schmid. Désolé de vous déranger. Je suis Gian Caviezel. Et à côté de moi se trouve Riet Meier. Ah, et bonne nouvelle."

Police

Les deux policiers ont l'air un peu endormis, mais amicaux. Quelques flocons de neige reposent sur leurs perrets. Fadrina les a souvent rencontrés dans le village, et une fois ils ont fait descendre un passager ivre du bus.

La plus jeune est restée silencieuse jusqu'à présent, elle a juste hoché la tête. Elle l'estime dans la vingtaine, les boucles blondes lui donnent quelque chose de doux et d'angélique. Mais les contours de son profil sont nettement coupés, les yeux bleu clair semblent à la fois attentifs et rêveurs. "Bonjour, quoi de neuf ?", essaie-t-elle d'étouffer les aboiements de Fippo.

Le blond ouvre la bouche, mais le porte-parole est plus rapide : "C'est à propos de celui-là", il fait un signe de tête vers Fippo. "Ce n'est pas ton chien, n'est-ce pas ?"

"Il m'a croisé", confirme Fadrina. "Il ne reste pas au refuge."

Caviezel acquiesce. "Oui j'ai entendu ça. C'est juste que son propriétaire a pris contact hier soir. Elle vit à Soglio. Apparemment, le chien s'est éloigné d'elle."

Échappé ?

Fadrina pense avoir mal entendu. "Je suis désolé, quoi? Il est ici en Engadine depuis des lustres. Il n'était pas pucé - c'est le refuge pour animaux qui l'a fait. Et apparemment, il appartenait à la vieille Clalüna, l'éleveuse de brebis laitières."

"Oui, nous le savons aussi", dit le plus jeune, d'une voix étonnamment grave.

"Après la mort de Clalüna, la dame l'a repris. Apparemment, il a repris la route de Soglio à Lavin et est resté introuvable. Cependant, aucune personne disparue n'a été signalée."

"C'est absurde", glisse Fadrina, "il a conduit le bus tout le temps. C'est pourquoi il était connu dans toute la vallée."

"La dame a dû aller à l'hôpital pendant longtemps puis en rééducation. Maintenant, elle est de retour et la nuit dernière, elle a signalé la disparition du chien - qu'elle a renommé Asto. Elle nous a montré le carnet de vaccination. Eh bien, maintenant nous sommes là pour le lui rapporter."

Retour

Fadrina déglutit. Fippo ne l'avait pas quittée depuis Noël. Il s'endormait toujours au bout de son lit. Il la saluait chaque matin comme si elle revenait d'un tour du monde. Il l'accompagnait lors de ses tournées en bus, où il s'allongeait sagement sur le sol et charmait les passagers. Il lui tenait compagnie lorsqu'elle regardait sa série préférée ou faisait des appels téléphoniques interminables ou faisait de la randonnée.

Depuis que Fipo était dans sa vie et dans la maison de sa Nana, elle se sentait pour la première fois vraiment chez elle ici en Engadine, même si elle ne pouvait parler à sa Nana qu'au cimetière. Et maintenant Fippo - en tant que "Asto" - devrait à nouveau disparaître de sa vie et de son quotidien ? non Non, non, non !

"Tu ne peux pas faire ça", dit-elle. La blonde la regarde, elle peut voir du regret dans ses yeux. "Miar müand. Malheureusement. C'est la loi. Le chien est correctement enregistré à Soglio à Bergell. Nous avons vérifié cela. Il est de notre devoir de l'amener au propriétaire légitime."

Le cœur de Fadrina devient de plus en plus lourd. Elle se tourne vers Fippo, qui s'est tu depuis longtemps. Ses yeux de chien noirs sont un simple point d'interrogation. Filipo lève les yeux. Les flics regardent. Fadrina déglutit à nouveau.

Et au revoir ?

« Ne nous compliquez pas la tâche », demande le Caviezel à voix basse, « donnez-moi la laisse ».

À ce moment, Fippo sursaute, se faufile devant les officiers par la porte ouverte porte et s'enfuit dans la neige épaisse. Ses cheveux hirsutes flottent dans la brise du matin.

"Hé, arrête ! Rappelle-le !" crie Caviezel. Le plus jeune sprinte mais s'enfonce aussitôt sous la neige. "Ils n'auront aucune chance", dit Fadrina. Son cœur bat la chamade, son "Fippo, ici", avalé par le vent.

L'officier semble stupéfait dans la direction que Fippo a prise. Au bout de trois minutes, la blonde est de retour, haletante, son pantalon est blanc jusqu'aux genoux. "Il est parti", halète-t-il, "nulle part en vue."

"Gopfertelli, huara Saich !", gronde Caviezel et tend une carte à Fadrina. "Ici. Quand il reviendra, appelez immédiatement."

"Oui, bien sûr", dit Fadrina. Quand les deux sont partis, elle se fait du café. Cela lui semble étrange. Pourquoi la femme n'a-t-elle signalé la disparition de son chien que maintenant ? Pourquoi n'a-t-elle pas fait pucer Fippo "Et pourquoi n'était-elle pas partie à sa recherche ? Elle aurait pu le faire depuis la cure de désintoxication. Quelque chose ne va pas."

Où traîne Fippo ? se demande-t-elle, un peu inquiète. Il est intelligent. Et aussi vide qu'elle se sente sans lui, elle a une certitude : un jour, il sera de retour dans sa chambre.

Que se passera-t-il alors ? Elle ne sait pas. Juste ceci : le début d'une nouvelle année ne devrait pas être un adieu. Elle prend de petites gorgées de café et regarde dehors. Puis elle entre dans le salon et entrouvre la porte-fenêtre.

Avez-vous déjà hâte de découvrir la suite ? Fipo revient-il ?

Avez-vous aimé le message ? Cliquez ici pour le post suivant : Partie 3 : Le voyage de Fippo dans l'inconnu

#nourriture sèche sans grain #meilleure nourriture humide pour chien #nourriture sèche pour chien sans grain #bon chien sec ​​nourriture #nourriture sèche sans céréales #nourrir le chien #meilleure nourriture sèche pour chien #nourriture sèche pour chien sans céréales #nourriture pour chien #nourriture pour chien premium

.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.
Suche