icon

?

Livraison gratuite à partir de CHF 75.- Nourriture saine pour chiens d'AniSwiss.

?

Nouvelles collations en vente maintenant pour un temps limité ! Utilisez le code NEW pour 15% de réduction.

Partie 8 - Attention, excitation !

Ce qui s'est passé jusqu'à présent :
Fippo, le chien hirsute qui aime voyager, s'est enfui de la police et est monté sur le RhB à Scuol. Il vit depuis un certain temps avec Marcel d'Ani Swiss, où il aime voler de la nourriture pour chiens dans l'entrepôt, renifler les sacs et faire la course avec son nouveau copain Bodesurri. Tout irait bien s'il n'avait pas le mal du pays pour "sa" Fadrina en Basse-Engadine. Mais juste au moment où il veut l'oublier pour toujours, tout se passe différemment.

"Juste parce que vous demandez : je vais bien. Peut-être que je suis un peu plus lourd que je ne l'étais en Engadine, où j'ai parcouru d'innombrables kilomètres chaque jour en tant que vagabond et puis, épuisé, je me suis laissé couler dans le car postal pour me reposer. C'était particulièrement confortable en hiver! Quand mes pattes, endommagées par la neige et la glace, ont lentement dégelé sur le chauffage du bus et qu'il "chrüselete" si bien - ahhh ! Et le plancher du bus se balançait comme si nous glissions doucement sur les vagues chaleureuses d'un navire. Maintenant que je te dis ça, je ressens à nouveau le désir. Le désir de mon ancienne vie, mais surtout de Fadrina. La dernière fois que je les ai vus, la neige était épaisse de plusieurs mètres et maintenant, ici dans les plaines, je suis haletante tôt le matin parce qu'il fait si chaud et que mes pattes laissent des traces humides.

Heureusement, il fait beau et frais dans la réserve - c'est l'un de mes endroits préférés. Pas seulement parce qu'il sent si séduisant le poulet, le canard et le bœuf. L'odeur vient des sachets de croquettes pour chiens que Marcel envoie d'ici ! Un sac s'est déchiré une fois et les balles ont roulé dans tous les sens ! C'était une fête ! Bodesurri et moi avons plongé dans le repas inattendu jusqu'à ce que Marcel nous envoie sous son bureau. Dommage. Bodesurri est devenu presque comme un frère pour moi. Quand on traverse le ruisseau ensemble et qu'on se rattrape, parfois je le laisse gagner. Ce n'est que justice, puisqu'il a des jambes beaucoup plus courtes que moi. J'aime aussi la salle de stockage parce qu'elle est si grande. Parfois, Bodesurri et moi jouons à cache-cache là-bas.

En attendant, je peux même imaginer rester ici. C'est ma dernière pensée avant de m'endormir sur ma couverture sous la table de bureau de Marcel – Bodesurri était blotti contre moi, comme toujours. Je me réveille en entendant la voix excitée de Marcel. Toujours dans un état second, je l'entends crier « Où ? » trois fois, puis écouter le téléphone avant de dire « Non, honnêtement ? » quatre fois. dit. Je dresse l'oreille. Quelque chose est arrivé. A ce moment, Marcel demande « Fippo ? ». Je me relève de ma couverture, Bodesurri tombe sur le côté et grogne avec indignation. Fippo ! Personne ne m'a appelé ainsi depuis Fadrina. Marcel demande : "Tu es sûr ?" puis se tait. J'explose d'excitation ! Qu'est-il arrivé? Pourquoi le téléphone connaît-il mon nom ?

« Envoyez-le immédiatement ! » - L'ordre de Marcel me sort de mes pensées. Il s'assied devant l'ordinateur et clique et clique. Soudain, l'imprimante grince. Marcel se lève, prend le papier, me regarde, le papier, moi. Soudain il se penche, me caresse et murmure : « Fippo ! Alors tu t'appelles Fippo ! », et mon cœur s'arrête presque à nouveau. Qu'est ce qui se passe maintenant? Il décroche le téléphone et le tape. Quelqu'un semble être à l'autre bout. "Oui," dit Marcel, "c'est lui", et il me regarde.

Je ne comprends plus rien. Oui, bien sûr, je suis Fippo, mais qu'est-ce que c'est que tout ce remue-ménage ? Bodesurri est maintenant bien éveillé à côté de moi et remue la queue sans arrêt. Un esprit d'optimisme se répand. Soudain, un soupçon grandit : quand Fadrina est au téléphone ? A-t-elle découvert où je suis ? Je commence à aboyer fort et je ne peux pas m'arrêter. Bonjour, Fadrina, je suis là, tu m'entends ? « Chut », dit Marcel en me tapotant le cou, « oui, Fippo, c'est à propos de toi.»

Je fais des grimaces pour voir ce qu'il y a sur le papier, j'ai failli tomber sur Bodesurri de surprise. C'est moi! Sans aucun doute : on me voit assez clairement sur le papier qui sort de l'imprimante. Maintenant, je comprends encore moins qu'avant. Je cours vers l'imprimante et renifle. Peut-être que je peux repérer l'odeur de Fadrina ? Rien. Ça sent les cartouches, le papier et Marcel. Rien d'autre.

« Allez, Fippo ! » appelle Marcel, « Asseyez-vous ! » Au début, je suis beaucoup trop agité pour rester immobile, mais après un certain temps, j'y arrive, malgré Bodesurri qui me contourne tout le temps. Marcel se penche, tient son téléphone portable devant son visage, ça clique, puis il tape à nouveau sur son téléphone. Peu de temps après, on sonne à la porte et Marcel prononce un nom que je ne connais que trop bien et que je n'ai pas entendu depuis six mois : Bonjour Fadrina.»

Le voyage de retour de Fippo vers l'Engadine est-il imminent ? Hâte de voir la suite ! Cliquez ici pour le post suivant : Partie 9 - Minutes anxieuses pour Fippo

#aliments pour chiens suisse #aliments pour chiens sensibles #aliments pour chiens sains #aliments pour chiens sensibles #nourriture saine pour chien en suisse #meilleure nourriture pour chien #nourriture pour chien sans grain #nourriture humide pour chien #nourriture premium pour chien

.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.
Suche